Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog2geeks

Stargate Origins : avis à chaud sur cette mini série!

Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné
Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné

Toutes les photos proviennent du site officiel Stargate Command et du site Allociné

La mini-série Stargate Origins est une web série composée de dix épisodes de 10 mn en moyenne chacun, préquel du film Stargate de Roland Emmerich sorti en 1994.

Oui vous avez bien lu! C'est court... Point positif cependant : les épisodes défilent à une vitesse folle et on est à chaque fois étonnés d'arriver au générique de fin.

Nous suivons les pérégrinations de la jeune Catherine Langford, fille du célèbre Professeur Paul Langford ayant découvert la porte des étoiles en 1928 à Gizeh.

Un peu plus d'une dizaine d'années plus tard, les nazis débarquent avec à leur tête le Dr Brücke, qui en un claquement de doigts fait fonctionner la porte des étoiles et montre au professeur Langford qu'il n'a clairement rien compris quant à son utilité...

Il force Langford à l'accompagner à travers cette porte avec son équipe de Nazis sur la planète Abydos et tombent sur des Goa'uld, dirigés par Aset, femme Goa'uld sous les ordres de Ra, l'impressionnant et méchant Goa'uld du film Stargate d'Emmerich, sorti en 1994. Ces derniers tuent un des soldats nazis et leur montrent leurs supériorité technologique.

Les ambitions des Nazis et des Goa'uld sont de nouer une sorte d'alliance. Les Nazis assurant aux Goa'uld qu'ils leur fourniront des esclaves afin qu'Aset prenne le pouvoir à Ra.

Pendant ce temps, Catherine Langford, retenue prisonnière sur terre parvient à assommer son geôlier et à s'enfuir. Elle fait fonctionner la porte des étoiles et avec l'aide de son fiancé le capitaine James Beal, et d'un soldat égyptien du nom de Wasif, débarquent à leur tour sur Abydos. Il y a en effet beaucoup de clins d’œil à la série originale et au film.

On suit alors les aventures de ce trio étrange, alternant blagues qui tombent à plat et moments de romance teintés d'humour kitch, visiblement voulus par la production.

Ils rencontrent ensuite un jeune serviteur nommé Khasuf qui va les aider dans leur quête et leur expliquer comment les Goa'uld sont des dieux grâce à l'exploitation du naqahdah (un minerai très rare utilisé comme source d'énergie).

Si le premier épisode m'a plu par son ambiance et cette musique qui me transporte dès les premières notes, les suivants n'ont pas forcément eu ce même retentissement pour moi.

La production disposait certes d'un petit budget mais les quelques effets spéciaux semblent avoir été mis pour la porte des étoiles. Par exemple, le décor sur le désert et ses trois lunes n'est pas crédible à mes yeux.

Le reste manque de rythme pour en retenir quelque chose de marquant. Ce préquel n'apporte rien si ce n'est une explication simple et rapide d'un des épisodes de la série mère, Stargate SG1 où Catherine Langford retrouve son compagnon laissé plusieurs années en arrière sur la planète (voir photo de Catherine Langford âgée avec Samantha Carter). La mode étant aux préquels et comme il n'en existait pas dans Stargate, c'est chose faite.

Au casting on pourra cependant saluer les prestations d'Ellie Gall, incarnant Catherine Langford et de Connor Trinneer jouant le rôle de son père et ayant été un personnage de Stargate Atlantis appelé Michael. Les autres acteurs à part éventuellement Wasif ne m'ont pas particulièrement marqué.

Un mélange entre Indiana Jones et Stargate le film (j'ai ressenti l'hommage à ces films, et donc j'ai pensé que les clichés étaient volontaires : le méchant nazi qui veut contrôler le monde par exemple), un côté kitch assumé, un humour insistant qui tombe à plat malgré quelques séquences assez drôles et vous obtenez Stargate Origins.

A voir cependant pour tout fan de la saga mais un seul visionnage suffira. Des zones d'ombre subsistent (notamment sur l'enfant qu'Aset aurait eu) et auraient pu être mieux développées dans une seconde saison, mais je ne pense pas qu'il y en aura, les critiques étant mitigées.

 

N'hésitez pas à me faire parvenir vos commentaires si vous avez apprécié ou non cette mini série!

A bientôt amis geeks :-)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article