Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog2geeks

COBRA KAÏ - Une Bonne surprise inattendue

COBRA KAÏ - Une Bonne surprise inattendue

Hello Chers Geeks et Geekettes,

Au programme du jour une petite séquence nostalgeek avec du tout neuf… Cobra Kaï.

Blog2geeks « Alors les vieux, ce nom vous dit quelque chose ? »

Vieux geek « Pour sûr, vieux brigand, il s’agit du nom de l’école de karaté du gros vilain méchant du karaté kid de 1984».

Blog2geeks « Morbleu, tu as trouvé ! Et bien l’école de karaté bien connue rouvre ses portes !!! »

La plateforme Youtube a décidé, le 2 mai 2018, de sortir Karaté kid de sa tombe en créant une suite à ce monument nanargeek : COBRA KAÏ.

Geek inquiet : « aarrrgghhh, ça va être une grosse daube, comme toutes les suites tirées d’une série ou film des années 80 !!! »

Blog2geek : « Toi, tu as vu l’Agence tous risques mon petit ! »

Et bien non, Chers geeks et Geekettes, à ma grande surprise, c’est une réussite. Je ne vous dis pas que cette série restera dans les annales, ce n’est ni GoT ni Doctor Who, mais ça n’en reste pas moins une bonne série réussie.

Les scénaristes ont eu l’excellente idée de construire la suite des évènements 30 ans après la défaite de Johnny LAWRENCE (William Zabka) en finale contre Daniel LARUSS0 (Ralph MACCHIO) au All Valley Karate Tournament, mais en adoptant cette fois ci le point de vue de Johnny.

On retrouve donc un Johnny plus proche de l’épave que du winner : toujours traumatisé par sa défaite 30 ans après, alcoolique (bière au pti’dej…respect !), enchaînant les petits boulots minables pour se payer son logement miteux, Johnny est totalement asocial et n’entend s’occuper que de lui-même (et ce n’est pas franchement une réussite).

Bizarrement dès les premiers instants de la série j’ai trouvé son personnage attachant. Loin du petit con énervé de sa jeunesse, Johnny a mûri, appris, même s’il y a encore du boulot.

A l’autre bout du tatami, vous avez Daniel LARUSSO, jeune ado un peu abruti qui a eu la chance de tomber sur MIYAGI Senseï. Vous ne retrouverez évidemment et malheureusement pas MIYAGI dans la série, Pat MORITA étant décédé le 24 novembre 2005 (Un grand merci au réalisateur de ne pas avoir tenté une merde d’intégration numérique du personnage).

Daniel Larusso est toujours l’antithèse de Johnny : il est devenu un concessionnaire automobile reconnu et richissime avec femme et enfant. Pourtant on perçoit très vite un côté particulièrement agaçant chez Daniel : il est devenu pompeux et prétentieux au point de vouloir lui coller un coup du héron dans sa face au bout de cinq minutes du premier épisode.

Les deux protagonistes n’ont quasiment pas d’interactions entre eux au début de la série. L’histoire commence (Ne vous inquiétez pas, je déteste les spoils donc les quelques infos suivantes ne vous empêcheront pas de vouloir voir la série) lorsqu’un jeune voisin de Johnny, Miguel Diaz, se fait défoncer le cornet devant une supérette par une bande de jeunes malandrins. Johnny s’en fout jusqu’à ce qu'ils abîment sa bagnole (toujours celle du film si ma mémoire ne me fait défaut). Fô pas déconner non plus ! Il prend les mords et leur avoine le museau en balançant une phrase qui deviendra culte.

Harcelé par son jeune voisin pour lui apprendre le karaté, Johnny saisi une occasion financière pour racheter l’ancien dojo de son senseï, John Kreese (Martin Kove) et faire renaître le dojo Cobra Kaï. Lorsque Daniel passe devant l’ancien dojo et voit de nouveau le logo de Cobra Kaï, le bordel commence.

Je m’arrête là, vous en savez assez.

On navigue dans les histoires respectives de nos deux protagonistes, chacun marqué à sa manière par son adolescence. Johnny et ses ambitions brisées, sa soif de rédemption ou de vengeance (il ne semble pas le savoir lui-même) / Daniel et sa vanité masquant sa timidité toujours présente, renvoyé à l’époque où il se faisait dérouiller par Johnny en apercevant le dojo renaître de ses cendres. Ils sont tous les deux bloqués dans leur passé et ne s’en rendent même pas compte.

La nouvelle génération est également présente mais ce serait trop spoiler de vous en dire plus.

La série ne manque pas d’intérêt d’autant que les scénaristes et réalisateurs sont parvenus à mélanger habilement des éléments du film afin de satisfaire les fans et une histoire bien construite qui arrive parfaitement à prendre son autonomie vis-à-vis de son aîné. On est loin du fan service abusif et c’est plaisant.

Bref, vous passerez un bon moment en visionnant cette série.

 

Pour info, les deux premiers épisodes sont gratuits et les épisodes suivants coûtent 2,49 euros l’unité.

Pour vous plonger dans cobra kaï, cliquez ICI

 

 

COBRA KAÏ - Une Bonne surprise inattendue

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article